Funk music lettering type design image vector 22180943

Sans titre23  Sans titre24  Sans titre22  Sans titre21  Sanstitre19  Sans titre18

Sanstitre20  Sans titre16  Sans titre17  Sans titre15  Sans titre14  Sans titre13

Sans titre12  Sans titre11  Sans titre10  Sans titre8  Sans titre6  Sanstitre5

    Sanstitre4   Sans titre2  Sans titre3   Sans titre1   Sans titre18   Sans titre7      

Légende du Funk

Le funk est un genre musical ayant émergé vers le milieu des années 1960 aux États-Unis, dans la lignée du mouvement hard bop, et qui s'est développé au cours des années 1960 et 1970.

Lelon certaines interprétations, le terme funk proviendrait de l'argot anglo-américain funky, qui signifie littéralement « puant », « qui sent la sueur », insulte traditionnellement adressée aux noirs par les WASP et reprise ensuite à leur compte par les artistes noirs tel que Horace Silver dans son morceau Opus de Funk (1953).

Issu principalement de la soul et du jazz, le funk se caractérise par la prédominance de la section rythmique (guitare, basse, batterie) qui joue des motifs syncopés, la présence fréquente de cuivres ou de saxophones sur des ponctuations rythmiques (riffs) ou bien des solos et, de manière générale, par la grande place accordée aux instruments.

Sans titre23  Sans titre24  Sans titre22  Sans titre21  Sanstitre19  Sans titre18

Avec son concept de « The One » (c'est-à-dire l'appui rythmique sur le premier temps), développé à la fin des années 1960, James Brown, au carrefour du gospel, du rhythm and blues, de la soul, du blues et du rock, synthétisant toute la musique noire américaine du XXe siècle, fut considéré comme le parrain du funk. Sont ainsi emblématiques des titres comme Say It Loud – I'm Black and I'm Proud, Licking Stick, Give It Up or Turnit a Loose, There Was a Time, Super Bad, I Got the Feelin', Funky Drummer, Talking Loud and Saying Nothing, Soul Power, Mother Popcorn et Sex Machine.

Toutefois, les origines du funk remontent aux années 1950, où l'idée de ces rythmiques est venue des bars de La Nouvelle-Orléans qui étaient pauvres et ne possédaient qu'un piano pour distraire la clientèle.

Le piano était pour les musiciens l'instrument idéal pour synthétiser à la fois la basse, la batterie, la guitare, le chant ou les cuivres sur un seul instrument. Le funk débarqua ensuite dans les rues de la ville, interprété par les brass band bien avant que James Brown et le saxophoniste Maceo Parker ne popularisent son style.

Sanstitre20  Sans titre16  Sans titre17  Sans titre15  Sans titre14  Sans titre13

A l'instar des joueurs de hard bop, les musiciens de funk construisent une œuvre collective autour de la section guitare, basse et batterie qui jouaient le groove, une figure rythmique extensible et modulable à volonté qui permet aux vocalistes et instrumentistes d'intervenir à volonté.

Actuellement, de nombreux collectionneurs investissent dans les LP mais aussi les maxi 45 tours (ou bien maxi 33 tours) en découvrant d'autres artistes et groupes ayant produit uniquement aux États-Unis pendant les années 1970 et une bonne partie des années 1980 tout comme de nombreux LP n'ont jamais été ressortis en compact disc ce qui leur ajoute encore plus de valeur pour les collectionneurs

Sans titre12  Sans titre11  Sans titre10  Sans titre8  Sans titre6  Sanstitre5

Aujourd'hui, le funk se voit évoluer, elle doit ce changement à l'évolution du matériel musical qui renouvelle le genre avec des mélodies plus electro.

Le funk a évolué avec son temps. Il est vrai que nous n'avons plus affaire à du funk classique (exemple : The Godfather of Soul James Brown) mais du funk moderne. L’esprit joyeux et positif du funk, quant à lui, reste inchangé.

  Sanstitre4   Sans titre2  Sans titre3   Sans titre1   Sans titre18   Sans titre7 

                          

Funky acid · Funky blues · Funky dancefloor · Funky disco  

Funky jazz · Funky jazz fusion · Funky r&b 

Funky rap · Funky reggae 

Funky rock   

Funky soul   Funky Style Brass   

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire