Logosite

Untitled 6Unnamed 1Sans titre252525Sans titre586Sans titre99Sans titre67

Sans titre39Sans titre25Sans titre37Sans titre22 1Sans titre2 2Sans titre 87png

Sans titre 4Images22 1Imagesw3o2xnymImages7ocvf9zoImages4 1Images5 1

Images2 2Images1zaamj1oChristianescoudeAngelo debarre et thomas dutronc au summerlied festival 2018 831366Sans titre 4

Légende du Jazz Manouche

Le jazz manouche est un style de jazz qui témoigne des apports stylistiques des musiques gitanes et d'Europe centrale (klezmer) ainsi que du musette et de la chanson française dans le jazz, qui, dès 1932, arrive des États-Unis en Europe. Né en France dans les années 1930, il se caractérise dans sa forme originelle par une section rythmique assurée par deux guitares et une contrebasse, un violon et l'absence de percussions, de cuivres et de bois – un « jazz sans tambour ni trompette ».

Les initiateurs de ce style, d'abord caractérisé par les instruments à cordes, sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, auxquels sont venus s'ajouter, au fil des années des accordéonistes, bassistes, clarinettistes. La nouvelle génération de musiciens a fait évoluer le jazz manouche dans plusieurs directions, notamment vers le jazz-rock de Boulou Ferré.

Très implantés dans le nord-est de la France, les Manouches sont la branche la mieux représentée de la migration rom en France. Ils ont combiné, au début du XXe siècle, la musique d'Europe centrale avec le musette, la musique de dancing et le jazz swing pour former une musique connue sous le terme générique de « musique manouche ».

Untitled 6Unnamed 1Sans titre252525Sans titre586Sans titre99Sans titre67

En introduisant le jazz dans la musique manouche, le guitariste Django Reinhardt a réussi à créer un nouveau folklore. Depuis 1934, il est considéré comme l'inventeur du jazz manouche, avec le violoniste Stéphane Grappelli, tous deux leaders du Quintette du Hot Club de France.

D'autres musiciens ont accompagné cette naissance, comme l'accordéoniste Gus Viseur, membre lui aussi du Hot Club de France3, Matelo Ferret, inventeur de la valse-bebop et toute la dynastie Ferret.

Les musiciens manouches vouent un véritable culte à Django, dont la célébration se concrétise par de nombreux festivals annuels autour du monde. On va même jouer sur la tombe du guitariste pour lui rendre hommage.

Sans titre39Sans titre25Sans titre37Sans titre22 1Sans titre2 2Sans titre 87png

La rythmique est souvent accompagnée de roulades, contretemps et autres figures de style pour mettre en valeur le soliste ou enrichir l'harmonie et le rythme du morceau.

La technique de jeu de guitare, comme la tenue du médiator, n'est pas du tout la même que pour d'autres styles de musique. En effet, elle se fait le poignet « cassé », pour pouvoir appliquer la technique dite « marteau » qui permet de gagner en vitesse et de minimiser les contacts entre la main et la table de la guitare, de sorte que celle-ci puisse vibrer avec un minimum d'interférences extérieures.

C'est une technique qui vient du banjo et que Django Reinhardt avait apprise auprès du virtuose gitan qu’était Poulette Castro.

Sans titre 4Images22 1Imagesw3o2xnymImages7ocvf9zoImages4 1Images5 1

Le style du jazz manouche ne proscrit rien et absorbe tout, même s'il existe certaines caractéristiques propres au style (gammes chromatiques, arpèges diminués).

Les morceaux sont souvent des reprises de Django ou de musique traditionnelle manouche. Outre Django, de nombreux compositeurs ont écrit des morceaux dans ce style, certains allant même jusqu'à réarranger des compositions classiques comme celles de Bach.

Images2 2Images1zaamj1oChristianescoudeAngelo debarre et thomas dutronc au summerlied festival 2018 831366Sans titre 4

Quelques-uns des morceaux les plus connus sont Les Yeux Noirs, Minor Swing, Djangology, Nuages, Hungaria, Blues minor ou encore Manoir de mes rêves, Douce ambiance, Blues clair.

Date de dernière mise à jour : 24/03/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire